AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le tannage domestique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Le tannage domestique   2013-05-09, 17:20

Un petit livret ancien expliquant pas à pas le tannage de petites peaux, dont les peaux d’agneau. Un travail pouvant être effectué chez soi avec peu de matériel.

Savoir tanner les peaux de petites tailles
http://laines.be/IMG/pdf/savoir_tanner_les_peaux_de_petite_taille_collection_des_activites_menageres_11.pdf


Dernière édition par LaMouette le 2016-03-09, 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
GingerFox
Admin
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 30
Localisation : Bourges (Centre)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2013-05-10, 06:47

Very Happy Très important pour ne pas perdre un des sous-produits de l'abattage!..
Revenir en haut Aller en bas
http://autrement-mieux.forumactif.org
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2015-10-26, 15:52

L'expérience de Fabienne dans le tannage des peaux de lapin :

Citation :
Les débuts furent un peu laborieux, et, après quelques hésitations, voici en quelques mots et photos le pas-à-pas de ma technique Smile
Lorsque vous recevez une peau de lapin, elle est dans cet état là :

la fourrure se trouve à l'intérieur et, le côté cuir recouvert d'une membrane se trouve à l'extérieur.
Comme, la plupart du temps, on m'appelle souvent vers 20 heures ou que l'on me donne des peaux à un moment inoportuns, j'ai pris l'habitude de les mettre à tremper, sitôt leur arrivée, dans une grande quantité d'eau additionnée de gros sel et de vinaigre blanc (quantité un peu au pif).
Auparavant, j'ai ôté la queue, les pattes et la tête si elle est encore là. Puis, j'ouvre en deux au niveau du centre ventral.
Il s'avère que, non seulement cela nettoie la peau de toutes les impuretés, mais que cela facilite l'écharnage.

Justement, l'écharnage, parlons-en maintenant. Pour cela, j'installe des feuilles de journaux sur une table, puis j'ai une sorte de tableau en liège (une surface où les épingles rentrent bien) sur lequel je pose un torchon.
Ensuite, je sors la peau de son eau de trempage et je l'épingle bien tendue sur le torchon, après l'avoir un peu rincée. Je maintiens le tout avec des épingles à grosses têtes.
Pensez à prévoir un sac en plastique pour les déchets et des feuilles d'essuie-tout pour vous sécher les mains par moment.
A, et aussi, un ou deux bons couteaux avec une bonne pointe.
En fait, l'écharnage consiste à séparer la peau proprement dite, de la muqueuse qui se trouve encore dessus et qui est, en fait, de la chair.
Voici à quoi ressemble une peau qui va être écharnée

Avec un couteau bien aiguisé et surtout bien pointu, il va falloir décoler cette muqueuse afin de libérer le cuir

vous voyez, sur cette photo, la différence.
Ce n'est pas toujours facile à faire, en général, il me faut presque 3/4 d'heures par peau.
Cela dépend de l'âge de la bête, de sa nourriture ....
Certaines peaux sont plus fines que d'autres et donc, vont se déchirer, d'autres vont me donner du fil à retordre Wink
voici une peau toute écharnée

Maintenant, c'est la phase de trempage dans le bain de tannage.
Celui-ci doit être préparé la veille car, il doit avoir été mis à refroidir et surtout, ne pas utiliser de métal et mettre des gants pour éviter de s'abîmer la peau.
Pour le faire, il faut :
- 1,250 kilos de gros sel que l'on met à dissoudre dans 20 litres d'eau très chaude.
- Y ajouter 500 grs d'alun et bien mélanger pour tout dissoudre.
Ensuite, il faut laisser refroidir. Dans ces 20 litres de bain de tannage, je fais tremper jusqu'à 4 peaux de lapins.

Donc, le lendemain, la peau ayant été écharnée, il suffit de la mettre dans le bain de tannage où elle va rester durant 3 jours environ. S'il y a 4 peaux, je les laisse un jour ou deux de plus.
Par contre, il est important de remuer ce bain matin et soir afin de bien l'oxygèner.

Très rapidement, vous verrez le côté cuir devenir blanc.

Une fois ces trois jours passés, il suffit de rincer la peau. Il faut faire bien attention que la peau soit très bien rincée, continuer jusqu'à ce que l'eau de rinçage soit bien bien claire.
Une fois, je mettais retrouvée avec 7 peaux tannées, du coup, pour être sûre de mon rinçage, je les ai mises à la machine à laver, programme lavage à la main, à froid, c'était impeccable.

L'étape suivante consiste à faire sécher les peaux. Je les pose tout simplement sur mon séchoir à linge en faisant attention à venir les étirer de temps en temps.

une fois qu'elles vont être juste humide, je vais commencer à les étirer en me servant du dossier d'une chaise.
Je pose la peau à cheval dessus et je commence à l'étirer en faisant des mouvements d'avant/arrière, dans un sens puis dans l'autre.
Ensuite, je remet la peau à sécher et je recommence plusieurs fois de suite.
Il faut bien surveiller cette étape car, si l'étirage ne se fait pas correctement, la peau va très vite ressembler à du carton.
Cela m'est déjà arrivé, il suffit de remouiller la peau et de reprendre l'étirage.
Une fois la peau sèche, ou presque, j'aime compléter l'étirage en me servant d'un outil que j'ai trouvé sur "le bon coin"

surtout celui de gauche, il est super pour étirer la peau et l'assouplir.
Ensuite, une fois sèche, j'aime aussi nourrir le côté cuir avec un mélange d'huile d'olive et d'huiles essentielles.
Par contre, je ne peux pas vous donner les proportions car, je fais cela au filing.
Voici une peau tannée

le côté cuir

et la souplesse qu'il est bon d'obtenir

Et voilà, vous voici maintenant prêt à tenter l'expérience du tannage, je vous souhaite beaucoup de plaisir dans votre entreprise Smile

Source : http://revesdefibres.wifeo.com/tannage-des-peaux-de-petits-animaux.php

_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...


Dernière édition par LaMouette le 2015-11-20, 10:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2015-11-20, 10:35

Un article détaillé sur le tannage végétal

Citation :
La Fabrication du Cuir et Le Tannage Végétal en Détails
Publié le octobre 8, 2010 par anatoleweill

Pour faire du cuir, il nous faut une peau de grand animal, comme la vache, le cerf, le porc, le mouton ou le veau. Il est aussi possible de faire du « cuir » de certains animaux tels que le galuchat, un poisson à peau épaisse, ou de certains grands reptiles, comme le boa, les crocodiles ou l’iguane.

I) Les différents types de tannage :

Le tannage est l’action de rendre imputrescibles et résistantes à l’eau, des peaux, par des substances chimiques : les différents types de tannages, comme le tannage végétal, les différents tannages minéraux, ou le tannage à la cervelle.

Chaque tannage a ses propres avantages et ses inconvénients, comme par exemple certains tannages minéraux qui peuvent provoquer des allergies.

• Le tannage végétal est utilisé en sellerie, bourrellerie, cordonnerie… C’est le seul type de tannage avec lequel on peut par la suite faire des dessins sur le cuir, comme gravés dans le cuir : le repoussage sur cuir. Il est également possible de faire de la pyrogravure sur le cuir, mais le tannage n’intervient pas dans cette transformation.

• Le tannage à la cervelle fut le premier utilisé, dès la préhistoire supposent les historiens, il consiste à frotter la cervelle de l’animal tué sur l’envers de la peau, puis d’enrouler la peau et de la laisser reposer durant deux ou trois jours.

• Il existe beaucoup de tannages minéraux, le plus utilisé actuellement est le «tannage au chrome », ou « tannage aux sels de chrome ». Nous avons aussi le tannage à l’alun, et au sel. Il sert principalement à l’ameublement.

Le tannage aux sels de chrome peut être responsable d’allergies et d’irritations sur la peau.

• Les tannages chimiques sont très présents mais ne sont pas souvent utilisés, ils servent comme le tannage minéral à l’ameublement, et à la conception de panneaux, ou de décorations en cuir, qui ne nécessitent pas des cuirs de très grande qualité…

Il existe différents types de tannages chimiques assez complexes :

– Le tannage à la quinone

– Le tannage au formaldéhyde, plus couramment appelé formol

– Le tannage au suflochlorure

– Le tannage au zirconium

– Le tannage aux alcools gras sulfatés

– Le tannage aux phospholipides

– Le tannage aux polyphosphates

– Le tannage à l’aldéhyde

Ces différents tannages chimiques sont parfois coupables d’allergies et les associations de consommateurs dénoncent cette pratique, qui revient moins cher aux entreprises.

Après le tannage, il y a des étapes d’assouplissement qui sont requises, et des étapes de graissage, de nourrissage de la peau, qui seront détaillées dans la deuxième partie : Le tannage végétal en détails .

II) Le tannage végétal en détails

Le tannage végétal étant très utilisé pour les reconstitutions historiques, le repoussage sur cuir et la maroquinerie créative (sacoches, petites bourses en cuir et sacs, gants…). Nous allons prendre ici des peaux de chèvres, mais cette méthode est valable pour pratiquement toutes les peaux.

II/1) Le décharnage des peaux

II/1/a) Enlever le surplus de chair et de graisse

Il faut un support que l’on peut appeler « arbre », qui n’en est pas un, et où l’on doit poser les peaux, le côté chair vers le haut, les poils contre l’arbre. Nous devons gratter le coté chair, pour nettoyer la peau de sa graisse et des chairs restantes, en utilisant ce que l’on appelle plane. On doit se placer contre l’arbre, la peau tenue entre son ventre et le support, pour éviter que la peau ne parte pendant l’écharnage. Il faut maintenant gratter la peau, en appuyant fortement avec la plane contre la peau, perpendiculairement, mais attention, il faut gratter, surtout pas couper la peau. La nuque, que l’on appelle le collet est sûrement la partie la plus dure à gratter.

II/1/b) Le Pelanage

Cette étape nous permet d’une part d’enlever les poils de la peau, et d’autre part de détruire certaines muqueuses à l’intérieur de la peau, pour la préparer au tannage.

Des sources historiques indiquent que nos ancêtres ont utilisé des cendres de bois « durs », c’est-à-dire les grands arbres, comme le chêne, le châtaigner, ou le hêtres. Nous allons utiliser les cendres de ces derniers pour continuer notre tannage, ces cendres peuvent provenir directement de votre cheminée, tant que vous ne faites pas cuire des viandes pleines de graisses qui coulent dans les cendres. Les cendres sont en réalité les restes minéraux présents dans le bois, que l’arbre accumule pendant sa croissance, ce sont les fameux sels minéraux et autres résidus. Ces cendres sont très fortement basiques, ou alcalines, c’est- dire qu’elles attaquent les corps, un peu comme les acides, il faut donc penser à se protéger les mains, comme par exemple en mettant les gants en caoutchouc rose pour faire la vaisselle, puis bien sur les jeter. C’est l’action alcaline (ou basique) des cendres qui va détruire les racines des poils.

Il faut, maintenant que vous avez vos cendres (il faut environ la moitié d’un grand seau de ménage, environ 5L de cendres), prenez un grand tissu qui joue le rôle de filtre, ou plus simplement un sac en tissu (du style sac écologique en tissu recyclé), qui puisse laisser passer le filtrat, puis introduisez-y les cendres et laissez tremper le sac de cendres dans le grand seau d’eau (10L), comme un sachet dans un tasse de thé. Nous devons maintenant faire filtrer les cendres, en appuyant sur le sac, vous verrez que l’eau devient de plus en plus grise-marron, de plus en plus foncée. Vous devez avoir une solution (terme chimique pour mélange) qui est de pH = 13 ou plus, soit une très forte alcalinité ; pour contrôler

Cette alcalinité, vous pouvez acheter en pharmacie des indicateurs de pH (6-7€ les 100 tests).

Trempez donc votre peau dans ce liquide alcalin, puis remuez bien pour renforcer le contact peau-liquide. Remuez ainsi toutes les deux heures environ, si possible.

II/1/c) Après 15-20 heures de trempe

Après les 15 ou 20 heures de trempe dans le liquide alcalin, retirez la peau et gratter un peu avec votre doigt un endroit de la peau, vérifiez si les poils s’en vont bien…

Si votre test est positif, retirez la peau du mélange, et replacez la sur l’arbre, pour enlever les poils. Vous pourriez facilement enlever les poils avec vos doigts, mais faites-le avec la plane car il y a une partie supérieure de la peau à enlever en même temps que les poils : l’épiderme.

Enlever cette partie vous permet d’avoir un cuir tanné très fin, mais si vous préférez le laisser, vous aurez un cuir plus épais, donc plus résistant, mais moins souple.

II/2) Les travaux de rivière

Les travaux de rivière sont une opération qui consiste à laver, rincer abondamment à l’eau les peaux grattées. Vous devrez donc les rincer dans votre baignoire, ou mieux, si vous avez un petit lac ou une rivière, laisser tremper les peaux durant un jour, ou un jour et demi. Pourquoi ? me diriez-vous, car les peaux sont encore très alcalines, et nous avons besoin qu’elles retrouvent leur état chimique « neutre », soit un pH = 7 pour le tannage.

Après la nuit passée dans le lac, essorez votre peau, comme une serviette de bain ou un tissu, pour enlever l’eau restante, puis étirez la un peu pour lui faire retrouver sa forme d’origine.

II/3) Le Tannage

Le tanin est un acide, dont le rôle est de modifier la peau de l’intérieur, pour la rendre imputrescible. Le tanin est présent dans différents corps, comme les pépins de raisin, où il se fait ressentir quand vous les croquez, ou dans les écorces internes des arbres. Allez donc en forêt et prenez les écorces des arbre, ni trop vieux, ni trop petits, comme le pelanage, préférez les écorces des hêtres, chênes, et les grand arbres… Plus vous couperez les morceaux d’écorce petits, plus le tanin passera dans votre solution, utilisez donc, si vous le pouvez, un broyeur.

Essayez d’obtenir 2Kg d’écorces broyées, puis faites-les mijoter environ 4h à 65° C, dans 13L d’eau, si vous avez une grande casserole, comme un bon petit plat. Le tanin devrait passer dans le liquide, vous devrez après filtrer le mélange, pour ne garder que le liquide, qui ressemble à du thé…

Attention : ne laissez pas entrer en contact du métal ferreux avec le mélange, cela contaminerai votre liquide et donc votre cuir !

Achetez un bac chez Ikea, par exemple, assez grand pour recevoir votre peau, et mettez une couche de copeaux d’écorce, puis votre peau, puis encore le reste des copeaux. Ce n’est qu’ici que vous recouvrirez le tout par votre liquide plein de tannin.

Pour savoir si la peau est prête à être sortie du liquide (après 2 ou 3 jours), coupez un morceau de nuque (collet), coupez un beau carré et regardez la tranche : si la tranche est blanche, c’est que la peau n’est pas tannée en profondeur, elle pourrira donc. Remettez-là dans le mélange, et attendez encore… Si la tranche est tannée, elle sera marron jaune, sortez-là de la solution.

Pour être sur de ce résultat, achetez en pharmacie une espèce chimique appelée «Fer III Chloride », ou Chlorure de Fer III, ce n’est pas très cher, et mettez une goûte sur la tranche d’un nouveau petit carré coupé dans le collet. Si une tache noir foncée se produit, vous pouvez être fier de vous, vous avez créé votre premier cuir tanné végétal !

Vous devez graissez le cuir pour le nourrir, le raffermir. Achetez une crème pour cuir et enduisez votre peau de cette crème, un peu comme pour cirer des chaussures. Lustrez votre cuir avec un torchon, pour enlever le surplus de crème.

Je pense que l’essentiel est dit, vous avez votre cuir, et vous pouvez maintenant faire vos réalisations avec du cuir tanné maison !

Anatole Weill
Source : https://articlesanatole.wordpress.com/2010/10/08/la-fabrication-du-cuir-et-le-tannage-vegetal-en-details/

_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2015-11-20, 15:53

Le tannage à la cervelle

Citation :
1) ECORCHAGE

Un cervidé (chevreuil, daim ou cerf) est dépouillé en env. 1h. La peau de la tête, ainsi que les extrémités des pattes avec leurs sabots ne sont pas conservées.

2) CONSERVATION (facultatif)

La peau fraîche est étendue poils en dessous sur une large planche. Le côté chair est recouvert d'une bonne couche de sel fin (env. ½ cm d'épaisseur). La planche est légèrement inclinée pour que l'eau qui suinte de la peau puisse s'écouler. On laisse la peau dégorger pendant 1 à 2 j avant de l'enrouler et de la stocker au frais. La peau ainsi salée peut se conserver plusieurs mois si le temps reste frais. En été il faut impérativement la tanner après quelques jours ou la congeler. On peut également l'étirer et la clouer sur un cadre pour la faire sécher.

3) TREMPAGE court

La peau est mise à tremper quelques heures dans 1 seau d'eau froide afin de la ramollir. Le trempage est terminé lorsque la peau est suffisamment souple pour être écharnée.

4) DECHARNAGE par grattage



La dépouille est étendue sur une vieille table ou un autre support. Elle est grattée côté chair uniquement pour enlever toutes les traces de chair ou de graisse qui pourriraient par la suite. L'écharnage se fait à l'aide d'un Skinner (couteau à dépouiller), d'un couteau de cuisine à dents ou de grattoirs primitifs en os ou en pierre (au choix). Le grattage doit être prudent pour éviter de faire des trous (la peau est plus fine par endroits). Durée de l'opération : 1 à 2 heures.

5) SECHAGE

La peau écharnée est lavée dans de l'eau tiède avec éventuellement un peu de savon. Frotter le côté chair pour enlever tous les résidus huileux. Rincer 2 fois à l'eau froide et laisser égoutter quelques heures. La peau humide est étirée et clouée sur un cadre. On la laisse sécher plusieurs jours. En séchant, la peau prend un aspect "peau de tambour".



6) GRATTAGE DES POILS

La peau sèche et tendue est grattée côté poils pour enlever ceux-ci. Divers grattoirs métalliques ou autres conviennent pour cette opération (dont le bien connu grattoir sioux " wahinke "). Durée de l'opération : 2 à 3 heures. La peau est poncée des deux côtés à l'aide de papier de verre ou avec de la pierre ponce pour lui donner un aspect pelucheux et homogène.

7) PREPARATION DE LA CERVELLE

Une cervelle de porc (ou d'un autre animal) est mise à chauffer dans une casserole avec un peu d'eau. On fait cuire pendant environ 10min en remuant afin d'obtenir 1 bouillie épaisse que l'on peut passer au mixer pour la rendre plus homogène. Cette préparation peut se conserver par congélation. Cette quantité de "bouillie de cervelle" peut servir à tanner 2 ou 3 peaux de petits animaux (renard, blaireau, fouine, etc.…) ou une peau de chevreuil. Pour des peaux plus volumineuses (mouton, sanglier, cerfs, etc.…) il faut doubler ou tripler la quantité de solution à préparer.

Cool TANNAGE

On enduit la peau écharnée à l'aide de "bouillie de cervelle" en frottant pour bien faire pénétrer la cervelle dans le cuir. On détache la peau de son cadre et on la replie sur elle-même. On laisse reposer au frais pendant 1 ou 2 jours. Attention: la cervelle se décompose rapidement avec une odeur qui provoque de graves problèmes conjugaux. Lorsque ce temps de tannage est écoulé, on racle la peau pour enlever l'excès de cervelle. On suspend la peau dans un endroit frais et aéré pendant quelques jours jusqu'à ce que le cuir commence à sécher. On recoud les trous éventuels.

9) ASSOUPLISSEMENT

La peau humide est assouplie par étirement pendant son séchage. On peut utiliser une planche à bout rond sur laquelle on étire la peau que l'on maintient fermement par ses extrémités. L'assouplissement et le séchage ne doivent pas être trop rapides. Si le cuir devient trop sec, il se déchire, dans ce cas, il faut l'humecter au préalable avec une éponge humide. L'assouplissement est de durée variable selon la température. En général, on étire la peau cinq à dix minutes par jour pendant une à deux semaines. Entre deux séances, on replie la peau et on la place au frais pour éviter qu'elle ne dessèche. La peau devient blanche en cours d'assouplissement. Celui-ci est terminé lorsque la peau est entièrement sèche, blanche et qu'elle ne s'étire plus.

10) FUMAGE

Les Amérindiens fumaient leurs peaux tannées à la cervelle. Le fumage permet au cuir de rester souple même s'il a été mouillé par la pluie ou lors d'un bain forcé. De plus, le cuir fumé a une couleur brune plus discrète et moins salissante que la couleur blanche d'une peau fraîchement tannée. Pour fumer le cuir, on confectionne 1 petit "tipi" dont la "couverture" est constituée par des peaux tannées à la cervelle. On dépose un peu de braise dans le tipi, on les recouvre de petites quantités d'écorces, d'herbes, de bois humide, en bref de toute matière combustible donnant beaucoup de fumée et peu de chaleur. On fume les peaux jusqu'a ce qu'elles soient de couleur brune. Il faut plusieurs heures de fumage. Attention à ne pas surchauffer (cuire) les peaux.
Source : http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/tancervel.htm

_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-02-09, 10:36

Sur vie sauvage et Survie, un tuto pour le tannage à l'alun et sel de mer :
http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,28079.0.html

Sur Webarcherie, des explications très complètes et détaillées avec photos, un véritable cours de tannage végétal :
http://www.webarcherie.com/index.php/topic/9222-un-essai-de-tannage-vegetal/

Un petit livret de 1955, "Cours de maîtrise de l'école française de tannerie - cours de travaux pratiques d'atelier"
http://ftpforge.chez-alice.fr/tannage1b.pdf
http://ftpforge.chez-alice.fr/tannage2b.pdf

_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...


Dernière édition par LaMouette le 2016-03-09, 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
rsfbxl

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 51
Localisation : BRUXELLES

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-02-13, 21:14

Coucou la mouette
Petite question tu as une adresse pour l'alun ?
Revenir en haut Aller en bas
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-02-13, 21:19

Pour le moment je n'ai pas eu l'occasion de tenter le tannage mais j'utilise l'alun pour les teintures végétales sur la laine.
Habituellement je l'achète là : http://alysse-creations.info/alun.html
C'est un site très sérieux où j'ai acheté mes rouets.

Il y en a là aussi à moins cher : http://okhra.com/shop/mordants-et-adjuvants-pour-la-teinture/176-sel-d-alun.html

_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-04-24, 13:13

superbe article et pleins d'infos! y'a plus qu'a!

j'ai beaucoup aimé ce site aussi: http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/rawhide.htm

et dans l'emission "seul face a l'alaska" on voit le tannage naturel/debourrage etc des peaux en direct (grande taille ou pas) ainsi que leur coloration au fumage de bois.

du sel d'alun y'en a aussi sur Aroma zone.
Revenir en haut Aller en bas
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-04-24, 14:55

j'adore Paléosite aussi et leur boutique http://www.archeoshop.fr/

On envisage de faire le stage d'une journée. 30 € par personne ce n'est pas cher et la Saône-et-Loire c'est proche de chez nous.
http://paleosite.free.fr/satge/PROGRAMME%20STAGE.htm
Plus de détails avec ce PPS : http://paleosite.free.fr/satge/sprimitif.pps

_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-04-24, 15:05

j'aime beaucoup aussi.
j'avais vu le stage, trop loin de chez moi, j'en cherche ici, ca doit se faire aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-08, 17:13

ok tannage fait!

l'alun je l'ai acheté en pharmacie, pas donné quand même..... 250 g 7 euros.... en magasin de bricolage peut etre moins cher.... sur aroma zone plus cher encore.......

j'ai fait deux méthodes.

une a l'alun + sel marin, donc en gros la même que celle donnée plus haut.

la deuxième a la cervelle. (a l'ancienne XD)

pourquoi?

l'alun c'est super bien, mais c'est un peu chimique quand même et ça a la fâcheuse habitude de triturer le cerveau (Alzheimer tout ca).... et pis faut l'acheter nia nia nia.... alors que la cervelle, si on tue l'animal nous même (chasse, voir pêche, piégeage) ben on l'a sous la main. gratos. pis y'a moyen de la demander au producteur et souvent il les donne (vu que personne les veut) enfin bref j'ai voulu essayer quoi XD.

j'ai acheté le bouquin de paléosite. il est pas trop cher 15 euros, y'a de quoi faire, même si les recettes chimique font le début du petit livre (alun et chrome) , on parle du tannage a la cervelle pour le cuir et pour la fourrure et du tannage végétale pour le cuir et la fourrure, avec les recettes pour chaque. donc sympa je trouve et en francais donc super vu que je biguotte pas un mot d'anglais......

la méthode a la cervelle demande sûrement plus de doigté ou de rapidité, j'ai du attendre trop longtemps entre le tannage, le graissage et l'assouplissement de la peau. résultat la peau sur cadre est souple mais impossible de la coudre en vêtement, ça ressemble a du plastique. ça me fait un beau tapis en peau de lapin....... qui pue le poisson (j'explique plus bas pourquoi). je pense qu'il faut mettre la cervelle et 1 ou 2 heures apres le graissage. bon apres j'ai pas gratte a sec..... a recommencer.

la deuxième méthode, j'obtiens un superbe cuir bien souple, bien propre avec de beaux poils. couture en vêtement sans problème!! mais qui pue le poisson (la aussi)

j'avais pas de suif au moment du graissage (difficulté monstre a trouver du blanc de bœuf / graisse ou de la graisse de mouton) j'ai donc utilisé ce que j'avais sous la main, de l'huile de saumon (que je donne a mes chiens XD). Ca a marché du tonnerre, mais alors...... mes peaux puent la marée basse..... d’où peut être le fait que l'huile de poisson n'est pas mentionnée pour ce genre de chose XD. j'ai appris plus tard qu'on peut utiliser de l'huile d'olive.....grrrr....

après j'ai trouve du gras de veau, bien propre, bien frais et ferme et bien blanc. j'ai fait le suif. erreur monumentale je l'ai fait dans ma cuisine. ça pue c'est ignoble XD! ca sent encore le graillon dans la cuisine....... Ca sent plus que la soupe de cervelle..... donc a faire c'est facile mais dehors!
comme ca je suis parée, j'en ai 500 ml! pis tiens je vais ptet en faire du savon mais autre sujet ca!

j'ai commence avec les "moins jolies" peaux que j'ai, les fauves de bourgogne. je m'entraine dessus pour le moment mais le gars qui m'a vendu les peaux en a vraiment des jolies (et bizarre aussi!) j'en ai une blanche et grise, une noir "rex", des bleus (oui comme les chats les chartreux 0-O), bientôt des dalmatiens bi-colore et tri-colore (oui comme les chiens XD) et des "noirs et feu" (oui comme les chiens aussi.... ) a 2 euros la peau. je suis sur un petit nuage. enfin tout petit le nuage vu que le monsieur les tue pour les manger ils ont entre 6 et 7 mois, donc la peau est fine sur certaines, très fine (genre papier a cigarette mouillée.....).

en recette j'ai ca:

alun et sel:

40 g de sel marin
80 gr d'alun
2 litres d'eau chaude

on dilue dans l'eau chaude, on rajoute deux litres d'eau claire, on attends que ca refroidisse et hop on fait tremper la/les peau.

cervelle

1 cervelle (de l'animal, chaque animal a de quoi tanner sa peau dans sa tête. n'ayant pas de cervelle de lapin sous la main, j'ai acheté une cervelle de veau, j'ai prélevé la grosseur de celle d'un lapin et mis le reste au congelo pour d'autres peaux) donnée dans la recette pour une peau de chamois: 800 gr de cervelle pour 2 l d'eau.
de l'eau (de quoi faire une soupe épaisse; j'ai mis ai pif le tiers d'un verre a moutarde)

on fait cuire jusqu’à ce que la cervelle s’effrite, on mixe et on laisse refroidir, voila voila (a ne pas cuisiner chez soi ça non plus XD)

j'ai utiliser pour laver la peau, le savon a la végétaline et lessive de soude maison. nickel!

pour les cadres mon homme s'est pas embêté, il a été acheté un tréteau en pin tout simple a 3 euros. il a enlevé toute la visserie. j'ai passé un peu d'huile de lin sur le bois brut et hop deux beaux cadres en bois. il sont juste assez haut pour que je les coince entre mes jambes et entrejambe, comme ca je tanne sans ma fatiguer ni me tuer le dos. et l'arrête est juste assez bien pour que j’assouplisse dessus (on gratte sur l’arrête pour casser la fibre de la peau). que du bonheur!en plus y'a des "poignées" donc super pour accrocher les cadres en hauteur a deux clou ou crochets. donc en gros j'assouplis sur l’arrête du cadre une 30aine de secondes, puis je tire (j'ai tire trop fort j'ai dechire la peau par deux fois) pendant 5 minutes et hop je pose sur le rebord du cadre au garage (au frais).

j'ai pas de photo/vidéo du produit fini, l'ecran tactile de l'ipod fonctionne plus (grrr technologie de m....) j'ai quelques photos juste avant qu'il bug..... donc a venir.

enfin voila, a réitérer tout vite, j'ai 26 peaux et une envie folle de faire un sac a tambour en fourrure!

plus tard, quand j'aurais des peaux plus épaisse je ferais du cuir. la je m’entraine encore un peau sur des peaux facile, puis j'essaierais de trouver des peaux de moutons/chèvre.... (moins simple a trouver je suppose)

photos photos:

avant tannage cervelle





après tannage:



quelques futurs peaux tannées ^^

bleues et noire


la blanche aux reflets gris:


les fauves bleutées:


mes peaux d'entrainements (fauves) et mes toutes blanches:


a + flower
Revenir en haut Aller en bas
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-08, 17:36

Grand merci pour ton retex Very Happy

Je ne sais malheureusement pas où trouver des peaux à tanner.
J'ai raté de peu une peau de chèvre qu'un ami a dû achever, l'ayant trouvée mourante après une attaque, sans doute de chiens errants, mais je l'ai su trop tard et il n'avait pas gardé la peau.
Je vais continuer mes recherches pour trouver quelqu'un qui élève des lapins de chair.

En attendant, je pense que je vais acheter le livre dont tu parles.
C'est bien celui-ci?


_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
rsfbxl

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 51
Localisation : BRUXELLES

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-08, 18:17

pour info l alun est moins cher ici

http://www.mon-droguiste.com/alun-de-potassium-potasse,fr,4,ALUPOT01033DSN.cfm

mais comme d'hab ce sont les frais de livraison qui plombe tout Sad

Mais comme l'assortiment est large y a moyen de grouper
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-09, 09:36

ah mince oui dommage. les gens n'ont pas le reflexe de saler les peaux xD! oui elevage familiale de lapin de chair et avec un peu de bol le gars a de beaux lapins. ils sont content de vendre les peaux, même pas cher, c'est toujours ca de gagne!

oui LaMouette c'est ce livre la ^^

ah oui beaucoup moins cher RSFBXL!! faut voir el port en effet. grouper ca depend de ou on habite tous..... je vais voir avec mon petit groupe en alsace si ca les interesse! merci du lien en tout cas; je vais regarder en magasin de bricolage par chez moi aussi ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-15, 17:18

ban voila ce que ca donne. faut que je recommence la technique de la cervelle, ratée pour cette fois, ca me fait un beau tapis quoi!

prochaine fois j'aimerais tester le tannage végétal mais d’après le livre ca laisse les peaux rigides, donc je vais me cantonner a l'alun pour avoir des peaux souples (faire les "jolies" peaux) puis la cervelle en entrainement. ensuite couture!

https://www.youtube.com/watch?v=FzcBVak82C8
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-18, 13:11

Bonjour tout le monde !

donc voila l'article sur mon experience pour le tannage a l'alun + sel.

À partir d’une peau sèche et salée a la difference de retour d'experience plus haut. donc ca ressemble a ca:





pas très ragoutant hein ^^


La peau est mise à tremper dans de l’eau claire pour la ramollir. Ici pas trop longtemps car je veux garder la fourrure, donc une ou deux heures seulement. Un trempage trop long fait tomber les poils. je change l'eau une fois.

Puis on décharne la peau. C’est-à-dire qu’on enlève toutes les graisses, les fibres, les chairs etc… qui pourriraient par la suite. Sur le lapin c’est assez simple, une fois bien trempée, la « membrane » s’enlève par grands pans et il suffit de gratter avec l’ongle pour le décoller. Un jeu d’enfant. Pour décharner cette peau il me faut environ ½ h.

pas de photo celle du dessus est parfaite.

Une fois que la peau a été décharnée elle est lavée pour enlever sang et graisses restantes. Eau chaude (mais pas bouillante, j’ai opté pour une température inférieure a la température du corps) + un peu de copeaux de savon coco (végétaline) maison.

Ensuite rinçage et essorage. Dans le sens du poil, c’est-à-dire que je retire la peau du liquide. Je la prends par la nuque et je fais glisser ma main fermée autour de la peau.

Puis vient le picklage. Un bain à l’eau vinaigrée qui prépare la peau à être tannée (et élimine les résidus de savon). On mélange ½ verre de vinaigre blanc dans un seau d’eau (personnellement j’ai verse au pif). On laisse tremper 12 heures. De nouveau on sort la peau du liquide et on essore bien.

Puis vient le tannage.

Alors on met des gants (et un masque et des lunettes, si vous voulez vous protéger)

J’ai mélangé 45 gr de sel avec 80 gr d’alun dans 2 litres d’eau chaude (mais pas bouillante). J’ai bien touillé pour que les cristaux fondent correctement. Ensuite j’ai rajoute 2 litres d’eau froide. Pour refroidir le bain et diluer un peu.

La peau a été mise à tremper pendant 3 jours. On brasse plusieurs fois par jour. Avec les gants toujours et un bâton.

Ensuite (encore avec les gants) j’ai bien essoré (dans le sens du poil). et tout de suite j’ai graissé le côté chair. Bon je n’avais pas pensé au graissage ce qui fait que je me suis retrouvé avec… ben rien pour le graissage. La seule chose qui m’est venu à l’esprit c’est l’huile de saumon que je donne en complément alimentaire à mes chiens.

Donc me voilà en train de graisser ma peau avec de l’huile de poisson. Je laisse imbiber 1 heure sur une grille et tout de suite j’assouplis.

J’ai commencé par racler le côté chair sur le rebord du cadre en bois pendant 5 bonnes minutes. Puis ensuite j’ai tiré dans tous les sens pendant encore 5 bonnes minutes. Ensuite j’ai peigné le poil doucement (sans tirer) Puis j’ai laissé la peau à cheval sur le cadre côte chair sur le bois. J’ai recommence ça toute les 1/2 heures pendant 5 heures. Puis ensuite je n’ai plus raclé j’ai juste étiré comme il faut pendant 10 bonnes minutes à chaque fois, pas toutes les heures mais de temps en temps, en insistant bien sur les bords qui sèchent plus vite. Jusqu’à ce que la peau soit sèche.

À chaque fois j’ai peigné les poils, dans le sens du poil pour éviter que ça parte dans tous les sens en séchant.

Voilà donc le résultat :





Une peau avec un beau poil qui tient bien, très souple, pas de bruit de plastique ou de carton quand je la plie. Parfaite pour la coudre par exemple.

Seul bémol a cette belle peau : son odeur !!! Hé oui l’odeur du poisson reste, (en même temps l’huile de saumon a tendance à sentir fort….. il va falloir que je trouve un truc, parce que rien qu’en la touchant j’ai les mains qui sentent le saumon !

Je pense saupoudrer le côté poil et cuir d’un mélange de bicarbonate de soude + talc + poudre iris.

J’ai prévu pour les prochaines peaux. J’ai fait un suif. L’huile de poisson c’est fini !

tannage a la cervelle arrive de suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-18, 13:20

Tannage a la cervelle premier essai!



Bonjour à tous!

Dans la foulée de la peau a l'alun, j'ai essayé la technique du tannage à la cervelle.

Même principe que pour l'alun, je suis partie donc d'une peau salée.

On commence de la même façon que pour l'autre recette, vu que je pars d'une peau salée. Trempage court pour ramollir et réhydraté la peau. Une ou deux heures selon le besoin.

Pour info. Le tannage d'une peau a la cervelle se fait à sec pour le d’écharnage. La pour le coup ça ne va pas être possible. je vais donc faire une recette a ma facon......

Donc après trempage, l'écharnage humide. On enlève la membrane (fibre, graisses et chairs restantes) de la peau.

Ensuite j’ai donc lavé comme pour l’alun, bien essoré. Et j’ai placé sur un cadre. la peau de lapin est fragile, je n'ai pas trop tendu les cordes. la peau a été tendue dans le sens du poil, pour qu'ils se lissent d'eux même. un bon coup de peigne pour défaire les nœuds et les "queues de rat"







J’ai donc fait mon mélange à la cervelle.

Pour ce faire il me fallait une cervelle de lapin, que je n’avais pas (la cervelle d’un animal suffit à tanner sa peau) et je doute fort qu’on en vende en magasin. J’ai acheté une cervelle de veau dont j’ai prélevé un morceau suffisamment petit pour appartenir à ce mammifère.
J’ai mis le reste au congélateur.

La cervelle est place dans une vieille casserole avec de l’eau (j’ai mis au pif ½ verre à moutarde). Puis il faut faire chauffer et cuire jusqu’à ce que la cervelle se désagrège.

Ensuite on passe au mixer pour avoir un mélange bien homogène. On passe à travers un chinois pour enlever fibres et morceaux.




On obtient une sorte de coulis rose passé à l’odeur nauséabonde….. D’ailleurs, si vous en avez la possibilité ne faites pas ça chez vous, mais sur un réchaud dehors ! ca a la fâcheuse tendance à sentir la cervelle cuite partout dans la maison après…

On met les gants, on verse la cervelle sur la peau et on étale. Et on laisse sécher.


j'ai posé la peau a plat pour le tannage.



Après... hé bien... C’est là tout mon problème, aucune idée du temps qu’il fallait laisser sécher… j’ai du la laisser trop longtemps car au moment du graissage, elle était déjà trop rigide……

J’ai tout de même graissé, avec l’huile de poisson n’ayant rien d’autre à mettre.

voila la peau sur cadre au moment du graissage:



on voit que la peau a rétréci et que le cuir a pris une couleur très marron.

Je n’ai pas pris la peine d’assouplir, j’avais trop peur de l’abimer plus qu’autre chose. La peau étant très fine avec un effet plastique.....

Donc cette peau a un poil magnifique, je peux la plier en deux dans les deux sens mais rien de plus. Un beau tapis quoi.





Même problème que l’autre peau, évidemment, l’odeur ! Espérons que ça se dissipe sinon je tenterais la même approche que pour l’autre peau : bicarbonate de soude + talc + poudre iris !

premier essai pas très concluant, a retenter!
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-18, 13:24

en vidéo pour voir le résultat de façon plus concrète:

https://www.youtube.com/watch?v=FzcBVak82C8


j'ai fait du suif pour les prochaines peaux :

http://atelierdumoustiquekalayamsha.blogspot.fr/2016/07/fabrication-de-suif-pour-tannage.html
Revenir en haut Aller en bas
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-22, 13:50

Petit bémol sur la conservation du suif.
J'ai constaté sur plusieurs de mes pots de suif, le développement de moisissure Sad
La solution : peut-être de stériliser les pots une fois remplis, comme pour les conserves? Quelques minutes à ébullition suffiraient peut-être. A tester.

Un plan pour trouver du gras de bœuf, c'est de demander au boucher (boutique ou grande surface) des déchets de viande pour chien.
Certains les vendent mais d'autres les donnent et ces derniers sont souvent des morceaux très gras. Il n'y a plus qu'à trier la graisse pour en faire du suif.

_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-22, 14:52

ah mince......

je vais regarder sur mes pots de gras de canards non salé. normalement le gras se sale pour al conservation.

oui a tester donc !!!

le gras des morceaux pour chien est souvent vieux... j'aime pas trop. et ça devient de plus en plus difficile , ici en tout cas, d'avoir ce genre de chose, même les petits boucher font payer pour les chiens!! et quand je vois ce que c'est, en effet, trop gras et souvent la viande est mauvaise...... je n'ai pas payé le gras de veau et il était frais. donc ça revient au même. je penserais a le commander la prochaine fois et connaitre le jour ou ça arrive. surtout pour le blanc de bœuf que je souhaite utiliser pour faire du suif mais aussi pour faire du savon pour le linge. après faut que j'essaie le suif de mouton.

j'ai laissé une peau dans l'eau de dessalage assez longtemps pour voir quand les poils commencent de tomber. a partir de 3h30 les poils (les plus long) tombent! donc rapide!
Revenir en haut Aller en bas
LaMouette

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 67
Localisation : Moulins (Allier)

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-22, 15:27

Pour ce qui est de faire payer les déchets, je confirme.
A Intermarché près de chez moi, ils ne les donnent plus mais les vendent, en plus à un prix prohibitif, 4€ le Kg de déchets avec moitié de gras.
La raison en est révoltante. Le boucher m'a dit que c'était parce que des gens la cuisinaient pour eux. Les pauvres gens, s'ils mangeaient ça, surement qu'ils ne pouvaient pas acheter de viande, d'autant que c'était de si mauvaise qualité que mon chien n'en voulait pas.

Heureusement, un autre boucher vend à moins de 3€ le Kg, de beaux déchets bien maigres et très frais de bœuf Label Rouge de la région, venant d'animaux élevés en liberté et mon toutou adore.

Très intéressant ton test de durée de trempage, ça évitera des déconvenues à d'autres.

_________________
Ô toi, lecteur anonyme, si cette publication a eu l'heur de te plaire, sache qu'un petit commentaire me réjouirait le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
http://lalaineetmoi.canalblog.com/
Gaïa

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Le tannage domestique   2016-07-22, 19:48

oui, révoltant comme tu dis pour une telle qualité c'est pas possible!!

pfff n'importe quel humain sain d'esprit ne mangerait pas de la viande dans cet etat!!! raison mensongère, encore une fois!!

oui je me suis dit que ca pourrait servir de connaitre une durée de trempage. en tout cas pour le lapin. sachant que pour cette durée, seul le poil long est tombé, le jeune poil court reste bien accroché!!

du coup j'ai récupéré la peau quand même elle me servira a doubler la semelle en cuir de mes chaussures d'hiver en peau de lapin. j'ai peur que le cuir ne supporte pas le frottement sur le sol..... et l'humidite, je suis dans le flou..... peut etre en mettant du feutre en dessous... je sais pas trop....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tannage domestique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tannage domestique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» electricite domestique
» Moineau domestique (mais sauvage !)
» Monument domestique
» Torréfacteur domestique
» [Aide] Partager un média sur votre réseau domestique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autrement... mais mieux ! :: Artisanat et savoirs-faire :: Autres savoirs-faire-
Sauter vers: